Duchamp et Jarry ou l’inverse

van der Velden, Bastiaan, 2002/01/01, 2019/05/15

Vous ne trouvez ci-après que les lieus où ont été trouvées les citations.Il est à vous de construire les relations–clairement objectives – entre les citations, comme pour le jeu des sept familles.

CITATION I

‘Pourquoi chacun affirme-t-il que la forme d’une montre est ronde, ce qui est manifestement faux, puisqu’on lui voit de profil une figure rectangulaire étroite, elliptique de trois quarts, et pourquoi diable n’a-t-on noté sa forme qu’au moment où l’on regarde l’heure ?”

Alfred Jarry, Gestes et opinions du docteur Faustroll, pataphysicien;Livre IIa, éléments de pataphysique ; VII Définition (Œuvres complètes tome I, La Pléiade, 1972, p. 699)

 
CITATION II

“M. et Mme Bonhomme (Jaques) … élisant domicile en mon étude et encore à la mairie du Qe arrondissement.” Il s’agit du cabinet de René-Isidore Panmuphle, HUISSIER.””

Alfred Jarry, Gestes et opinions du docteur Faustroll, pataphysicienLivre premier, Procédure (Œuvres complètes tome I, La Pléiade, 1972, p.657, p. 662) Dans certaines villes, comme à Utrecht aux Pays-Bas, l’administration Napoléonienne à introduit des lettres pour identifier les arrondissements.

CITATION III

“Nosocome, Interne des hôpitaux, actuellement soldat de deuxième classe au Qe de ligne.”

Alfred Jarry, Les Jours et les Nuits (Œuvres complètes tome I, La Pléiade, 1972, p. 776)

CITATION IV

“La Pendule de profil”

Marcel Duchamp, La mariée mise à nu par ses célibataires, même (la “boîte verte”); Lois, principes, phéno-mènes. Plus tard Duchamp ajoutait “Si une pendule est vue de côté, elle ne donne plus l’heure”(Ibid.).Duchamp a construit une pendule de papier pour l’édition de luxe du livre de Robert Lebel, La Double Vue, suivi de l’Inventeur du temps gratuity (Paris, 1964).


click to enlarge
The
Clock in Profile
Figure 1
Marcel Duchamp, The
Clock in Profile
, 1964
Note from
the Box of 1914
Figure 2
Marcel Duchamp, Note from
the Box of 1914, 1914
L.H.O.O.Q.
Figure 3
Marcel Duchamp,
L.H.O.O.Q., 1919

CITATION V
arrhe = merdreart merde”
La comparaison mathématique de Duchamp se trouve dans la Boîte de 1914. Le mot Merdre est le premier mot d’Ubu roi de Jarry.

CITATION VI

“L.H.O.O.Q.”

“J’écrivis quatre [sic] initiales [au dos de la Joconde] qui, prononcées en français, composent une plaisanterie très osée sur la Joconde” Marcel Duchamp, A propos de moi-même.

CITATION VII

L’ Attente
L’ Envie
L’ Amour
L’ Argent

“Mais ce qui, pour Nadja, fait l’intérêt principal de la page, sans que j’arrive à lui faire dire pourquoi, est la forme calligraphique des L.”est une question non posée par Breton à Nadja à propos d’un brouillon de Nadja.” André Breton dans: Nadja (Œuvres complètes tome I, La Pléiade, 1988, p. 710 et aussi p. 725 et p. 1550).

CITATION VIII

“ARR ist keine Abkürzung sondern ein Urlaut. Immer wenn ein junges Mädchen vorbeiging, reagierte Kurt mit diesem Urlaut … Soviel ich weiss ist nichts über Kurt Schwitters’ Arr-Komplex geschrieben worden.” Kate Steinitz, Kurt Schwitters (Zurich, 1963; “Arr” est prononcé comme “arrth.”)
 
Il est certain : Duchamp a lu Jarry, Breton a lu Jarry et Breton a connu Duchamp. Les citations ci-dessus ne sont pas forcément la preuve que Duchamp a lu les pages de Jarry où apparaît le Q ou l’horloge, ou que Breton se réfère dans Nadja au L de L.H.O.O.Q. Les citations démontrent
peut-être seulement un `Humour de Lycéen’ partagé par les quatre écrivains.

Figs. 1-3
©2002 Succession Marcel Duchamp, ARS, N.Y./ADAGP, Paris.
All rights reserved.

Comments: